LE PUY NOTRE DAME

Clôture de l'exposition


Monsieur le Maire et la présidente de la bibliothèque en pleine réflexion

Samedi soir les bénévoles de la bibliothèque avait convié la municipalité et diverses personnes pour les remercier d'avoir participé ou aidé à la réussite de l'exposition sur le centenaire de la guerre 14/18
En effet c'était le dernier jour de présentation et la clôture de l'exposition
Monsieur le Maire a tenu à féliciter les organisateurs pour toutes les recherches effectuées et rappelé le sacrifice de nombreux poilus de nos communes
La présidente de la bibliothèque a remercié tous les participants et notamment les représentants du Vaudelnay qui ont fait un travail remarquable
Elle a également remercié Louis Marie Beauvois de sa présence
Il dédicaçait un ouvrage relatant les courriers d'un poilu des Alleuds sur lequel il a fait un très beau travail de mémoire
Ainsi se termine cette belle collaboration entre les deux bibliothèques du Puy Notre Dame et du Vaudelnay
A quand la prochaine exposition que nous attendons avec impatience



Madame Gounou remercie Louis Maire Beauvois

MONTREUIL BELLAY

Le Calypso

Les anciens élèves de troisième ont reçu cette semaine le diplôme national du Brevet
Le principal du Collège a apprécié la participation de même que celle des parents d'élèves
Les résultats sont bons avec 80,37% de réussite au brevet
Au niveau des mentions, il faut noter : 12,79% de mentions très bien
24,42% de mentions bien
27,91% de mentions assez bien
Le DNB professionnel fait mieux avec 100% de reçu avec mention
Le CFG qui concerne les élèves de SEGPA compte dix reçus, un élève ne s'est pas présenté
Monsieur le Maire et la conseillère départementale sont intervenus pour rappeler l'importance d'un premier diplôme
Un buffet a clôturé cette cérémonie

La Rousselière

Dans le cadre des universités d’été organisées par les associations Maison Familiale Rurale de la Région des Pays de la Loire, le CFA « La Rousselière »de Montreuil Bellay a été doté de tablettes numériques pour les apprentis en mécanique automobile.
Les jeunes apprentis du CFA auront donc l’occasion cette année de réaliser leur travail d’études techniques grâce à cet outil numérique.
En effet, à chaque alternance les jeunes se doivent de glaner de nombreuses informations auprès de leur maîtres d’apprentissage dans l’entreprise afin de les mutualiser, au retour au CFA, pour enrichir leur connaissance.
La tablette numérique serait aujourd’hui l’outil idéal de collecte et de restitution de l’information pour réaliser le travail d’alternance.
En effet, cet outil informatique permettrait aux apprentis de recueillir des données écrites mais également photos et vidéo.
"Quoi de plus logique que de recueillir la vidéo du geste du professionnel pour réaliser une activité technique que l’ensemble des jeunes pourrait visionner", constate Anatole Micheaud, directeur du CFA montreuillais.
"Ces travaux partagés pourront alors devenir un support indispensable de la mise en commun et de l’apprentissage du métier (écriture collaborative).
Ce nouvel outil, adapté à cette génération « Facebook » permettra également de travailler les matières générales grâce à l’interactivité créée par cette technologie."
CFA-MFR La Rousselière : www.cfa-mfr-montreuilbellay.fr - 02 41 83 19 19

16 NOVEMBRE 2018

AGGLOMERATION SAUMUR VAL DE LOIRE

Lu sur Saumur Kiosque

Saumurois. Solidarité financière : Le ton est un peu monté entre les maires au conseil d'agglo
Qu'est-ce qui fait la différence entre une commune riche et une commune pauvre ?
Ce n'est pas seulement ses impôts directs, mais c'est surtout le produit de la taxe foncière des entreprises de ses zones industrielles.
Jusqu'à lors, elle revenait aux communes, elle passera désormais à l'agglo pour partie.
Montreuil-Bellay s'est abstenu et le ton est un peu monté.

La zone de Méron, enjeu important pour Montreuil-Bellay

Après deux années de mariage, les Communes du Grand Saumurois ont de nombreux projets.
Beaux, mais coûteux...
Alors il faut de l'argent et une rétribution juste entre les communes pour les réaliser, comme le résume le vice-président, Éric Mousserion, en charge du « Pacte fiscal et financier » : « Il ne s'agit pas de se répartir les richesses entre les communes, mais d'avoir des projets collectifs communs ».
Sur le fond, les élus semblent tous d'accord, sauf quand cela touche directement à leur budget.

Répartition de la taxe

En juillet, l'assemblée de l'Agglo avait trouvé un accord sur le FPIC (Fonds national de péréquation des ressources intercommunales) avec une répartition équitable entre communes.
Pour la répartition de la taxe foncière des entreprises, cela n'a pas été aussi simple.
Le vice-président Éric Mousserion a rappelé que « c'était l'agglo qui installait et entretenait les zones industrielles et non les communes.
Il parait normal que l'agglo en touche les subsides.
Ainsi, je vous propose une répartition comme suit : pour l'année 2018 et les suivantes pour les bâtiments installées avant 2017, 6% du produit de la taxe pour l'Agglo et 94% pour la commune.
Et, pour toute implantation après 2017, l'inverse 6% pour la commune et 94% pour l'agglo ».
L'ancien président Michel Apchin s'est interrogé sur l'origine de cette répartition.
« Nous nous sommes basés sur une proposition de Saumur », a répondu Éric Mousserion.

3 communes impactées

Il n'y a que 3 communes qui sont réellement impactées par cette nouvelle répartition qui aura surtout une incidence pour l'avenir.
Longué-Jumelles, pour 16 000 euros, Saumur, pour 53 000 euros et Montreuil-Bellay, pour 46 000 euros.
Pour Saumur, le maire Jackie Goulet (également vice-président de l'agglo) a parlé de solidarité légitime : « Même si les zones de Saumur datent d'avant la création de l'agglo, il nous parait normal, comme c'est l'Agglo qui entretient que nous participions à cet effort ».
C'est Lionel Fleutry, pour Montreuil Bellay qui a marqué son désaccord : « Ce changement déséquilibre notre budget.
C'est une ressource majeure pour notre commune. D'autant que nous avons des charges importantes avec des logements sociaux à 24% et 59% des foyers qui sont non imposables.
Montreuil est en bonne santé, mais nous, nous n'avons pas augmenté les taux discrètement, comme beaucoup de communes l'ont fait.
Nous ne voterons pas contre, même si c'est l'avis de notre conseil municipal à 80%, nous nous abstiendrons en solidarité ».
Ce qui a fait dire à l'ancien président Michel Apchin : « Une abstention n'est pas de la solidarité », après avoir rappelé que « vous avez tout de même encaissé des recettes fiscales financées par l'agglo pendant des années ».
Le président Jean-Michel Marchand, lui, était satisfait que ce changement soit figé dans le marbre : « On avait déjà essayé en 2006, mais cela n'avait pas été accepté ».
C'est vrai qu'à l'époque, le 1er vice-président en charge de l'économie était Paul Loupias, maire de Montreuil-Bellay du moment.

Solidarité, solidarité...

Note de Dominique Monnier

Je pense que la population ne peut qu'être satisfaite de cette décision
Toutes les communes ne peuvent espérer installer une entreprise depuis que les zones industrielles ou zones ACTIPARC sont équipées et payées par le département et l'agglomération
Comment peut on garder pour soi la taxe foncière quand on ne participe pas aux frais d'aménagement
Monsieur le Maire adjoint de Montreuil Bellay a raison de préciser qu'il a dans sa commune 24% de logements sociaux et 59% des foyers non imposables
Seulement il ne faut pas oublier que toutes les communes environnantes sont dans la même situation, sans zone industrielle et donc sans revenu alors qu'elles financent indirectement par leurs impôts les aménagements sur la commune où sont implantés les entreprises
La solidarité ne s'arrête pas aux dépenses intercommunales correspondant à l'investissement mais également aux revenus correspondant aux taxes foncières que la commune n'aurait jamais touchée sans les constructions financées par l'agglomération

MONTREUIL BELLAY

Conseil municipal du 26 octobre 2018

Travaux aux Nobis
La deuxième tranche de travaux a débuté avec dégagement de la végétation sur les murs d'enceinte
Le terrassement du théâtre de verdure est réalisé et un engazonnement suivra

Concours
Le conseil lance un concours pour la réalisation de quatre œuvres d'entrée de ville
Il sera suivi de la fabrication de porte bâches de signalisation des manifestations locales

Affaires scolaires
La mise en œuvre de projets musicaux dans les groupes scolaires publics de la commune est reconduite et s'achèvera par une prestation des élèves à la fête de la musique
La convention avec l'association Lire et faire lire dans les mêmes groupes scolaires est également reconduite

Tarifs municipaux
Ils font l'objet d'une révision à la hausse sur la base de l'évolution de l'indice des prix à la consommation de 2,30%.
L'opposition a voté contre

Vente de logements
Le conseil accepte la vente de 17 logements de Maine et Loire Habitat sur le quartier de la Salle

Viniflore
Comme chaque année, et ce depuis 24 ans, le lycée, le CFAA 49 et le CFPPA Edgard Pisani de Montreuil-Bellay renouvellent leur foire aux vins et aux végétaux Viniflore.
Rendez-vous donc les vendredi et samedi 17 novembre.
Place à la découverte des vins des lycées viticoles de France, dont des vins bios et des vins médaillés, et de nombreux produits du terroir.
Sur place, les visiteurs pourront participer à des dégustations et profiter de ventes de végétaux organisées par le Lycée Angers Le Fresne.

Déguster les vins des lycées viticoles

1 verre acheté à l’entrée au tarif de 3 € pour déguster une cinquantaine de référence !
Viniflore c’est deux jours dédiés à la découverte de nouvelles saveurs et arômes !
L’événement mobilise tout l’établissement et permet d’accueillir plus de 1000visiteurs qui certifient ainsi la qualité des vins provenant de lycées viticoles, qu’ils soient de France ou d’autres pays européens.
Cette année, la qualité est de nouveau au rendez-vous ! Des vins prestigieux et médaillés, dont certain cités dans le célèbre Guide Hachette seront proposés à la dégustation et à la vente. Parmi les lycées viticoles présents, on retrouvera bien sûr le Domaine du Haut Bellay qui proposera sa gamme de vins effervescents, tranquilles et jus de raisin.
Il fera notamment déguster ses cuvées récompensées : le Saumur Blanc «Les Ormeaux» 2017 médaillé d’or au Concours Liger 2018 et le Saumur Rouge «Les Hauts de Caterne» médaillé d’or au Concours Général Agricole.

Produits du terroir et végétaux

L’objectif est de faire apprécier aux visiteurs les vins élaborés par les lycées viticoles de France mais aussi de découvrir des produits du terroir issus de la production des lycées agricoles et de producteurs locaux : miel, fromages, charcuteries, huîtres, foie gras… Parmi les producteurs locaux, nous retrouverons la Brasserie des fontaines, la Ruche vernantaise, le Vinaillou ou encore les vinaigres de l’Anjou. Pour les amateurs de végétaux, le lycée Le Fresne fera son marché : plantes à massif, bulbes, plantes vertes et fleuries, fleurs coupées…

Restauration et animations

Pour contrer les petites faims, plusieurs offres de restauration seront disponibles : assiettes de charcuteries & fromages, fouées et plateaux d’huîtres. En parallèle, comme chaque année, le lycée proposera le samedi midi un repas concocté en accord avec les vins des lycées présents. Deux horaires de services : 12h00 et 13h30 (sur réservation). Des animations rythmeront les visites comme des initiations à la dégustation proposées par les étudiants en BTS Technico-Commercial. De quoi mettre à l’épreuve le sens olfactif des participants !
Viniflore, avant tout un projet pédagogique

Les vins sont proposés à la dégustation et à la vente par les élèves, apprentis et stagiaires des formations viti-vinicoles de l’établissement : CS Commercialisation des vins, Bac Pro Vigne et Vin et BTS. Vinifore a pour objectif de mettre en situation pratique les apprenants tout en valorisant les différents produits des lycées agricoles. Les bénéfices de cette opération sont entièrement destinés au financement de leurs voyages d'études qui complètent ainsi de façon concrète et agréable leur formation.
Toutes les filières de formation sont concernées par l’événement. Pour l’occasion les apprenants en paysage et horticulture embellissent l’établissement de leurs créations. Les élèves en formation services aux personnes se chargeront de l’accueil des visiteurs accompagnés des adultes en formation réceptionniste du CFPPA, de la garderie et du service le samedi midi. Lors de l’inauguration, ces derniers proposeront des mets en accord avec les vins dégustés.

Infos pratiques :
Vendredi 16 novembre de 12h à 21h et samedi 17 novembre de 10h à 18h, au Lycée Edgard Pisani à Montreuil-Bellay - Entrée libre et gratuite

LE COUDRAY MACOUARD

Sécheresse

La mairie invite les habitants qui auraient constaté des problèmes sur leur maison à faire parvenir un courrier, avec photos à l'appui à
Mairie du Coudray, rue de Pazillé, 49260, Le Coudray Macouard

Relais poste

Il vient d'être ouvert et installé dans la nouvelle épicerie boulangerie, place de la Poste , depuis le 5 novembre
Les habitants peuvent acheter timbres et emballages pré-affranchis, retirer les plis et colis en instance
Les heures d'ouverture sont les mêmes que l'alimentation
De 7 h 30 à 13 h et de 15 h 30 à 19 h, du lundi au samedi
De 7 h 30 à 13 h le dimanche, fermé le mercredi
Le magasin a été réaménagé et un rayon fruits et légumes devrait rapidement faire son apparition

BROSSAY

C’est officiel la fleur est posée



Concours Régional des villages fleuris

La cérémonie du palmarès 2018 avait lieu à Mouilleron le Captif en Vendée, lundi dernier
Le Maine et Loire présentait trois nouvelles communes qui ont toutes obtenues leur première fleur
Il s'agit de Brossay, Bécon les Granits et Chambellay
Le Maine et Loire compte 88 communes qui peuvent arborer le label entre une et quatre fleurs
C'est le département de la Région des Pays de Loire qui en a le plus devant la Mayenne (84), la Sarthe (72), la Loire Atlantique et la Vendée (64 chacun)
C'est aussi le département qui compte le plus de villages à quatre fleurs : Angers, Aubigné sur Layon, Avrillé, Chenillé Changé, Cholet, Sainte Gemmes sur Loire et Trélazé
Six communes ont gagné une fleur entre 2017 et 2018 :Saumur et Villevêque sont passés de deux à trois fleurs, d'Andard, Cantenay Epinard, Champtoceaux, Saint Michel et Chanveaux et Saint Sigismond d'une à deux fleurs
Le Puy Notre Dame conserve une fleur, Le Coudray Macouard, Doué la Fontaine et Montreuil Bellay trois fleurs



Bravo à la commune de Brossay qui vient d’obtenir sa première fleur